Historique des écoles de Questembert
Retour questions/réponses , sommaire

Historique des écoles de Questembert

L'histoire des écoles de Questembert est évidemment intimement liée aux différentes lois scolaires (cf Tableau-A.Prost ou Chronologie CNDP). Ce qui suit est un essai de reconstitution chronologique à confirmer et à compléter. Les informations sont principalement tirées de "Questembert, un siècle d'histoire" dont le chapitre sur l'école contient des indications et des photos très intéressantes, de "Au coeur du Haut-Vannetais, Questembert", même si ce livre, la référence historique, néglige curieusement le sujet, et de "Le Châtaignier dans la tempête" qui couvre en détail la période 1789-1802. (cf Bibliographie). Merci aussi à André Galerne.

Chronologie

- 1838: Décision du conseil municipal d'acheter une maison destinée à la création d'une école et à un local pour la mairie.

- 1846: Ouverture place du Marchix d'une école de statut probablement public-communal, probablement réservée aux garçons. L'enseignement est dispensé par un frère assisté de compagnons. Deux ans plus tard, en 1848, l'enseignement est confié aux frères des écoles chrétiennes, probablement dans l'école nouvellement contstruite juste derrière la place du Marchix, qui deviendra ensuite l'école publique de Garçons.

Il est à noter que la loi du 29 février 1816 et surtout la loi Guizot du 28 juin 1933 (Guizot-1833) faisait obligation à chaque commune, d'entretenir une école primaire, publique ou privée. La commune de Questembert a semble-t-il attendu 1846 pour les appliquer. Était-elle en retard par rapport aux autres communes du Morbihan ? Le Morbihan étant lui-même à cette époque très en retard (scolarisation-en-1832/33); 20 ans plus tard il détiendra le record national d'illettrisme (illettrisme-en-1866).

- 1851: Création probable de l'École des Soeurs de la cour du Couvent. On lit en effet p59 dans "Au coeur du Haut-Vannetais" que " ... La chapelle dite du Couvent fut réédifiée aux entours de 1890 sur l'emplacement de celle bâtie en 1851 avec l'École des Soeurs et qui venait de s'écrouler". La création de cette école privée de la cour du Couvent (emplacement actuel de la poste et du C.A.) est probablement consécutive à la loi Falloux (Falloux-1850) qui, bien que très cléricale, présentait aussi des aspects progressistes, notamment par l'obligation qu'elle faisait aux communes de plus de 800 habitants d'entretenir une école de filles. (Voir aussi Extr. Reg. Paroi.)

- 1879: La commune se fait tirer l'oreille pour effort insuffisant en faveur des écoles: "Il ne manquait que l'autorisation de la Préfecture qui ne saurait tarder. Elle arrive enfin, mais il y est joint une condition inattendue et inacceptable pour le conseil: à savoir la promesse de ce dernier d'ériger dans la commune trois écoles de hameau et d'agrandir les écoles publiques du chef-lieu". ("Au coeur du Haut-Vannetais" p 67, à propos de la construction de l'église commencée en 1863 dont le clocher n'était pas encore entrepris en 1879).

- 1888: Application de la loi Goblet du 30 octobre 1886 ( Loi-de-1886) organisant rationnellement l'école primaire, interdisant aux maîtres tout office religieux ou activité commerciale. Création en réaction de l'École St-Joseph pour les garçons, sur fonds privés, confiée en 1889 aux congréganistes.
A partir de cette date il devait y avoir à Questembert 4 écoles: deux écoles laïques, garçons et filles, au Marchix, et deux écoles privées, les garçons à St-Joseph et les filles à la cour du Couvent. C'est probablement le début de la rivalité public/privé. (cf J.Ferry divise la France par Mona Ozouf)

- 1894: Nouveau rappel à l'ordre du Préfet: "Le Préfet va jusqu'à engager la commune à employer aux réparations des écoles laïques les fonds destinés à la construction du clocher". ("Au coeur du Haut-Vannetais" p 68, à propos de l'achèvement de la construction de l'église).

- 1901: Ouverture de l'école publique de Lesnoyal. (Mme Bertho).
- 1903: Ouverture de l'école publique de filles. (Mme Grimillot). (selon le registre matricule ouvert en 1912, à revoir).

- 1904: La loi du 7 juillet interdit l'enseignement à toute congrégation. L'École St-Joseph est alors fermée. Puis réouverte et confiée à des instituteurs "libres".

- 1905: Loi de séparation de l'Église et de l'État du 9 décembre 1905. Les Filles de la Charité sont expulsées de l'immeuble de la cour du Couvent. Le Curé décide de construire l'École Notre-Dame (Rue de la Laine) dont l'enseignement est confié en 1907 à des institutrices "libres".
C'est sans doute à cette époque que l'école primaire publique s'est installée cour du Couvent devenant "l'école publique des filles", les garçons restant à l'école créée derrière la place du Marchix en 1848.

- 1908 Ouverture de l'école publique de "Kergraslan" au village de L'Isle. (Mme Le Glaunec).
- 1908: Ouverture d'une garderie à Notre-Dame, confiée à une soeur.
- 1919 Transfert de l'école de "Kergraslan" à Coet-Bihan.
- 1924: Ouverture d'une pension de famille pour les filles du cours supérieur (après le certificat d'études).
- 1924: (aux environs de) Ouverture d'une école maternelle privée, Rue de la Croix.
- 1932: Transfert de l'école publique de "Kergraslan" à Kergraslan. (Melle Gloaguen).
- 1934: Construction sur fonds privés de l'École Ste-Suzanne à la Croix-Verte.
- 1937: Construction de l'École Ste-Thérèse (Rue du Chanoine Niol).
- 1946: (aux environs de) Ouverture du cours supérieur à St-Joseph.
- 1950: Ouverture à l'école publique, dans les locaux de l'école des garçons, (Rue J.Grimaud), du Cours Complémentaire mixte, qui devient C.E.G. en 1959.
- 1965: Ouverture du C.E.T aux Buttes qui devient ensuite le lycée Polyvalent Marcelin Berthelot.
- 1970: Transfert de l'école primaire publique à Beau-Soleil.
- 1972: Fermeture des écoles publiques de Kergraslan et de Lesnoyal et de l'école privée de Ste-Suzanne.
- 2000: Création d'une école Diwan aux Quatre-Chemins et transfert de cette école Rue des Ducs de Bretagne (Beau-Soleil) en 2006.

Questions:

  1. Y a-t-il eu avant 1846 une école à Questembert ? C'est probable. Selon "Le Châtaignier dans la tempête" p 218-220, un "jury d'instruction" a été constitué le 16 décembre 1793 pour organiser l'enseignement public. Un instituteur et une institutrice ont été désignés en janvier 1795 et une école a fonctionné (au No 8 ou 10 actuel de la rue Saint-Martin), mais 3 journées seulement. Selon "Au coeur du Haut-Vannetais" p157, la commune, créée comme toutes les autres en décembre 1789, a été interrogée en 1796 par l'administration sur la possibilité d'utiliser le presbytère pour le logement d'une école.
    Il est à noter (Yves Lambert - La religion à Limerzel de 1900 à nos jours - Edts du Cerf - 1985 - p54) qu'à Limerzel, "la première école fut ouverte en 1818 par la commune, et une école de filles fut créée en 1853 par une congrégation de soeurs".

  2. L'école de 1846 était-elle communale ou privée ?

  3. 1848 est-elle bien la date de construction du bâtiment de l' école publique des garçons, située derrière la place du Marchix, (Rue J.Grimaud) ?

  4. Quel était le type d'enseignement assuré à la cour du Couvent par les Filles de la Charité, à quelle date a-t-il commencé ?

  5. Répondre svp à questembert56@free.fr